Animes en vrac (nº3)

J’ai prévu quelques réflexions RPG mais comme j’ai un peu la flemme ces temps-ci, je vais me contenter d’un volume 3 à cette série de billets « en vrac ».

Hajime no Ippo

Dur d’aborder la série quand on craint d’avoir affaire à un énième shonen sportif à la Olive et Tom et qu’on hésite à se pencher sur le manga original de Morikawa Georges (plus de 90 volumes et c’est pas fini…) J’ai pourtant aligné les 76 épisodes initiaux, le film (Champion Road), l’OAV (Mashiba vs Kimura) et la seconde saison de 26 épisodes en moins d’une semaine : c’est dire la claque. On s’attache beaucoup au jeune Ippo, un garçon plutôt simplet mais assez sympathique de par sa situation familiale, sa sociabilité, sa jeunesse innocente et sa volonté à toute épreuve. L’anime nous propose des instants hilarants au sein du club, des réflexions sérieuses sur l’univers de la boxe et surtout des combats épiques. Au contraire d’un manga tel que Katsu!, on apprend beaucoup de choses sur ce sport, sur l’entraînement qu’il impose et le mode de vie que cela implique même si certaines techniques semblent manifestement inventées. Un excellent shonen bien que je me demande un peu trop souvent comment le héros réussit toujours à se relever pour donner le coup miracle et si sa carrure n’est pas un peu trop imposante pour un poids plume.

Taishô Yakyû Musume

Parmi les animes parlant de baseball, celui-ci se démarque facilement grâce au canevas introduit : ça parle de quelques lycéennes qui se sont mises en tête de monter une équipe de baseball durant l’entre-deux-guerres. L’idée est bonne car même Adachi n’aurait pas eu l’audace d’accorder aux demoiselles un autre rôle que celui de manager dévouée, surtout à une époque où les femmes devaient se satisfaire de savoir chanter et faire le ménage. Vous devinerez sans mal que la série n’aborde pas le sport de manière aussi pointue qu’un Ookiku Furikabutte et qu’elle se concentre surtout sur la petite aventure de jeunes filles qui doivent cravacher ferme pour qu’on les prenne au sérieux.

Une tranche de vie pleine d’entrain qui profite d’une ambiance des années 1930 assez bien retranscrite que ce soit graphiquement ou au niveau du design. Un divertissement très sympa qui mêle quelques scènes de tristesse et de réflexion sur le statut des demoiselles de l’époque avec une gaieté de chaque instant.

Letter Bee

Une première saison assez étrange dans son déroulement. On a l’impression de longtemps suivre la trame principale avant de se perdre dans des arcs de qualité variable pour arriver dans les dernières secondes au cliffhanger qui nous fait attendre la suite de cet automne. La série s’intéresse à toute la thématique autour de la lettre, chose récurrente dans l’animation dont certaines œuvres telles que Shigofumi ou Aria soulignent toute la magie. Ici elle se trouve un poil exagérée à mon goût comme on en fait une question de vie ou de mort pour le porteur dont la responsabilité est énorme… J’ai bien adhéré à l’univers doté d’une couche de fantasy toujours assez nocturne et dont les cités représentent autant de classes qui régissent la destinée des hommes. Je retiens surtout une chose des personnages : je veux bien que certains flash-back soient émouvants et tout mais Lag pleure énormément et ça en devient risible par moment. Heureusement il semble se calmer à la longue ; de bon augure pour la suite ? Réponse à la rentrée en octobre.

Mouryou no Hako

Finalement je me suis décidé à recommencer et terminer enfin cette série que j’aurais eu tôt fait de qualifier de soporifique à sa diffusion. Les sorties fansub avaient ralenti alors que nos détectives dissertaient sur les différents types de médiums et autres gardiens de la tradition nippones sans qu’on sache trop quel rapport cela avait avec la trame introduite. J’ai quand même réussi au final à recoller tous les bouts de l’intrigue et c’est ma foi pas mal ficelé mais il faut pas trop traîner à voir les épisodes. Certains passages cassent vraiment le rythme et c’est d’autant plus dommage qu’il est déjà difficile à suivre la chronologie. Mais je suis content d’avoir été au bout car les révélations en valent la peine et le cerveau s’est bien amusé à rassembler le puzzle.

Mouryou no Hako nous plonge dans l’ambiance de fin de guerre pour nous relater les faits d’une affaire plutôt macabre et qui prend aux tripes par moments. Toute l’intrigue autour de l’écrivain, son œuvre rejointe par la réalité, son obsession pour les boites et les cadavres sont autant d’éléments fascinants. Une série très bien réalisée pour un scénario prenant et des sensations uniques.

Ghost Hunt

J’avais regardé les premiers arcs il y a trois ans et comme depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts j’ai cru que j’arriverais mieux à apprécier les petites enquêtes paranormales de Ghost Hunt. C’est une chance que le meilleur dossier traité par notre bande de mediums (celui de Noël à l’église) intervienne à mi-chemin sinon je n’aurai jamais été au bout. Les différents dossiers ressemblent trop à n’importe quelle aventure de Scoubidou pour qu’on s’y intéresse. Je ne suis pas un amateur de spiritisme et autres éléments paranormaux que je relègue au stade de fantasmagories de détraqués. Le problème est bien là : Ghost Hunt est une série qui semble s’attaquer le plus sérieusement et scientifiquement possible à toutes les fadaises que sont fantômes et zombies.

De longs dossiers pas toujours passionnants et dont la chute n’inspire pas grand chose. Un casting ma foi assez creux pour une série qui n’aura vraisemblablement pas de suite adaptée.

6 réflexions sur “Animes en vrac (nº3)

  1. Je suis contente que tu ais repris et surtout apprécié Mouryou no hako :)
    C’est sûr que le rythme est spécial, surtout avec les discussions en milieu de série, mais quand on se passionne pour le sujet (comme c’est mon cas) c’est juste du bonheur en barre :D
    D’ailleurs c’est marrant que tu ais maté Ghost Hunt en même temps car dans le traitement du surnaturel, les deux sont complètement opposés. Après je pense pas que Ghost Hunt se prenne très au sérieux non plus.
    Je me souviens aussi avoir adoré les épisodes de noël, surtout que je m’attendais à quelque chose de joyeux compte-tenu du contexte alors qu’en fait c’est genre tout le contraire XD

  2. Je ne suis pas vraiment fan des longues tirades de Chuzenji alors pour moi les épisodes 6-7-8 où l’on reste enfermé dans sa demeure autour d’une table représente un peu le gendarme couché de la série. Mais le reste de l’intrigue est passionnant et j’aime bien quand ça devient aussi malsain. Le genre de série que je regarderais bien pour les quelques détails qui m’ont échappés.

  3. Pour ça tu peux acheter le manga \o/
    [/pub]
    Sinon ouais c’est clair que c’est bien malsain, surtout le coup de la « viande séchée » sur la fin c’était… mmmhhh >_<

  4. En effet, tu sembles pas convaincu par Ghost Hunt ^^ Pour Letter Bee, je pense que je me laisserai tenter par le manga, plutôt que par l’anime. Je l’avais déjà repérer.

    Par contre, tu montres des animes que je connais pas du tout. C’est bien et intéressant mais ca m’inquiète parfois ^^

  5. Tu connaissais pas quoi? Les nanas qui font du baseball? On en a parlé sur plein de blogs dernièrement. Ippo? C’est un grand classique. Mouryou no Hako? J’en avais parlé sur AK à l’époque. Aucune excuse alors :p

    Pour Letter Bee j’aurais aussi peut-être dû privilégier le manga. J’ai hésité. Sinon oui, je sais, je suis un animevores et il va falloir me calmer un jour ^^’

  6. Je connaissais Hajime no Ippo, certes. Mais pas les deux derniers. Si tu crois que je me souviens de tout ce qu’on a dit sur AK ^^ Non, plus sérieusement, ca m’avait échappé. C’est vrai que je ne lis pas forcément tous les topics religieusement alors des trucs m’échappent.

    De mon côté, je me suis bien calmé niveau anime (où est le bon temps où je me faisais une série par jour) mais je rattrape sur les mangas ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s