Working! – Le microphile, la lilliputienne et l’androphobe

Une minuscule lycéenne appelée Taneshima travaille comme serveuse à temps partiel dans un petit restaurant familial. Chargée de trouver un nouvel employé, elle aborde dans la rue un parfait inconnu à l’air louche. Irrésistiblement séduit par tout ce qui est mignon et petit, Takanashi accepte sa proposition et entre comme serveur au sein de la petite équipe qui s’occupe du restaurant Wagnaria. Il y croisera du beau monde : la jeune Inami qui file une droite à tous les mâles qui passent à proximité d’elle, la gérante qui bouffe en longueur de journée et la chef qui se ballade avec… un katana accroché à sa taille.

Ça travaille fort du chapeau !

Pour ceux qui ne l’ont pas encore saisi, je parle de Working!!, petite comédie du printemps qui a eu son poisson d’avril mais n’a pas soulevé l’enthousiasme des foules outre mesure. Je regarde systématiquement ce genre de spectacles car ils fourmillent généralement de jeunes demoiselles mignonnes et dégénérées et profitent d’une ambiance bon enfant.  Contrat rempli avec mention.

Studio d’animation : A-1 Pictures
Nombre d’épisodes : 13
Réalisation : Hiraike Yoshimasa
Diffusion : du 6 mars au 27 Juin 2010
Auteur : Takatsu Karino
VOSTA préférée : FFFpeeps

Working!! ne se contente pas d’être une énième série plaisante qui respire la bonne humeur. Elle est très souvent parvenue à me faire rire, chose peu courante pour ce genre de divertissement je dois l’avouer. Souvent on se satisfait de la moe-attitude (K-ON!) ou de l’ambiance emplie de paresse (Minami-ke) sans trop en demander niveau humour. La série se démarque grâce à la belle alchimie des caractères qu’elle présente et les plaisanteries souvent très drôles.

On pourrait croire au départ que Taneshima serait l’héroïne. Elle est en effet the « First Girl » de la série qui s’assure toute l’attention du héros. Bizarrement, elle est tellement petite que l’auteur finit par l’oublier. Et nous aussi. Comme son ‘tit complexe de taille n’engendre que des blagues redondantes, elle est à juste titre mise au placard.

C’est Inami qui lui vole la vedette. La série entière semble dédiée à la guérison de son androphobie tellement la demoiselle est omniprésente tout au long des 13 épisodes. Un personnage assez bien traité, dont la tare n’est pas aussi surréaliste qu’elle ne le paraît même si ses coups envoient le plus souvent voler en l’air notre pauvre Takanashi.

Mais on ne se contente pas de salir ces deux personnages. Takanashi lui-même possède une tare de taille : comme il ne peut résister à tout ce qu’il y a de mignon et petit au monde, il est vite pris pour un lolicon voire un pédophile. Rendons-lui justice : Takanashi est un microphile, nuance, et c’est tout à son honneur. On va pas lui reprocher ce petit penchant quand on voit qu’il est entouré de sœurs imposantes et pas mignonnes pour un sou. Mais ce n’est pas tout : Working!!, c’est une petite famille et des relations capillotractées comme on en voit rarement.


Trouvez l’intrus! Lesbian intention inside.

Mais d’où elle sort ça? Outil maso pour Katanashi?!

Grandis, grandis! Elle est moe quand on l’agresse.

Takanashi est fils unique, l’heureux homme.

En plus il a des sœurs vachement cool qui lui laissent faire le ménage.

Bref, bref, tout ça pour dire que Working!! est une série rafraichissante, souvent hilarante, jamais ennuyante. Elle est à des lieues des comédies de type harem. Son humour, essentiellement basé sur les complexes des personnages, fait bien marrer sans jamais verser dans le mauvais goût. Plus fort encore : il n’y a pas un soupçon d’ecchi à votre grand désarroi. J’ai bien envie de m’intéresser au yonkoma dont la série est adaptée; en attendant, foncez, cette comédie en vaut la peine.

4 réflexions au sujet de « Working! – Le microphile, la lilliputienne et l’androphobe »

  1. « petite comédie du printemps qui a eu son poisson d’avril mais n’a pas soulevé l’enthousiasme des foules outre mesure »
    Elle a eu son petit succès je trouve, sûrement l’une des séries les plus populaires de ce printemps.
    Sinon je ne serais pas aussi enthousiaste sur la globalité de la série. En effet c’est comique mais le « jamais ennuyante » reste à voir car c’est un humour assez redondant, on a compris qu’Inami déteste approcher les garçons, pas la peine de le rappeler moult fois :(
    Après deux clans se forment : ceux qui apprécient/supportent Inami et ceux qui en ont marre : raté je fais partie du second groupe qui aurait voulu voir au 1er plan Taneshima et du coup la seconde moitié de la série est moins facile à digérer. Mais ça reste un bon divertissement.

    Sinon je trouve que ton titre est pas assez explicite, mettre « Working!! : Le microphile, la lilliputienne et l’androphobe » attire mieux je trouve :p

  2. Pour la popularité je me réfère surtout aux retours du côté des otakes francophones et j’ai pas vu grand chose. Enfin je suivais plus tellement l’actu il y a 3 mois…

    Sinon je suis d’accord avec toi : c’est lourd d’avoir toujours le complexe d’Inami au centre des enjeux. Pourtant ils parviennent un peu à varier les situations mais ça reste en effet un tantinet redondant. On s’ennuie pas pour autant j’ai trouvé.

    Pour le titre, je me suis dit que citer la série ferait plus fuir qu’autre chose. J’ai hésité d’ailleurs à mettre « pédophile » mais je pense avoir eu raison de me raviser ^^’

  3. Comme au-dessus je fais partie de ceux qui en ont rapidement eu marre d’Inami, ce perso a jamais vraiment réussi à m’accrocher et après seulement deux épisodes les running gag qui lui étaient associés ne me faisaient déjà plus rire alors que je suis loin d’être exigeant dans ce domaine.

    Mais le pire c’est qu’elle prive de screentime d’autres personnages qui auraient, à mon avis, gagné a être plus développés (Genre Kyouko)

    Ceci dit, j’ai quand même trouvé le tout sympathique et je cracherai pas sur une seconde saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s