FF3 : mensonge sur la marchandise ?

Final Fantasy 3 raconte l’histoire de quatre valeureux héros orphelins courageux choisis solennellement par le destin, la fortune et le hasard qui devront restaurer les cristaux, essence de toute vie sur la planète où les ténèbres menacent la lumière et font ainsi que le monde est en danger devant un péril imminent et qu’il faut se bouger le popotin, parcourir la terre entière et buter du boss pour ramener les rayons de soleil sur la colline aux oiseaux.


Vous pouvez apprécier la fraicheur graphique d’un jeu sorti sur NES en 1990

Vous l’aurez compris : FF3 possède un scénario épique en tous points. Un concept d’une rare originalité qui parvient à renouveler les bases du RPG. Qui n’a pas rêvé un jour posséder le destin de la planète entre ses mains ? Qui a déjà eu l’occasion de partir à la recherche des quatre cristaux élémentaires pour restaurer l’équilibre du monde ? Le scénario de FF3 se veut révolutionnaire, tortueux, dramatique, puissant, psychédélique.

J’ai voulu combler une grosse lacune en tant que fan de la saga. Ayant joué à tous les remakes dans les éditions sorties sur PSX, seul l’épisode 3 résistait encore et toujours au boulimique rpgiste (©) que je suis. J’aurais pu, j’aurais aimé appartenir au cercle des battants qui sont parvenus à achever l’épisode original sur NES. Mais là c’était plus fort que moi, j’ai dû m’avouer vaincu rien qu’à la vue du background noirâtre des combats.


Aaaaah ça va mieux… C’est presque joli.

J’affirmais l’autre jour être un puriste en matière de RPG. Je ne sais pas si j’invente le concept mais pour moi un puriste apprécie tout particulièrement les classiques qui reprennent les bases introduites dans la saga Dragon Quest à savoir une carte du monde (ouais c’est essentiel pour moi), des villages, des magasins, des PNJ, des combats au tour par tour, des donjons, des boss, etc. Et bien avec le remake de FF3 j’ai été comblé : j’ai eu tout ça à la fois.

Pourquoi un remake de FF3 sur DS ? La question se pose. Tous les épisodes viennent alors d’être portés sur GBA avec souvent d’excellents résultats. Pour le seul FF à ne pas avoir quitté l’archipel, Squix décide de s’amuser un peu avec la console portable et de refondre le jeu entièrement en 3D. En plus Uematsu nous offre des mélodies bien fraîches. Il n’a dès lors plus grand-chose à voir avec l’original. C’est très joli, très « fantasy » dans le style, frais, sans fioriture, du bon boulot. Le jeu devient abordable.


A gauche, les jobs que j’ai gardés tout au long de l’aventure…

FF3 semble le digne héritier du premier opus dans son déroulement alors que le second avait le mérite d’esquisser un semblant de scénario. Vous vous doutez bien aussi que l’original était d’une difficulté atroce. Ayant pas mal bagarré dans Final Fantasy Origins, le contraire me surprendrait. D’ailleurs on ressent cette difficulté car elle reste ici bien au-dessus de la moyenne. Il faut compter des heures de leveling intensif pour certains boss, une dizaine pour espérer survivre au carnage final. Des points de sauvegardes dans les donjons font en particulier cruellement défaut. De nos jours, on veut des jeux faciles comprenez bien.

Autre point à souligner : le système de jobs, totalement raté. Les transformations sont très jolies, adaptées à chaque personnage mais là n’est pas l’important. Car croyez-moi, une fois que vous aurez choisi un job, vous n’aurez pas du tout intérêt à changer et ce, jusqu’au dénouement. Ça implique tout l’équipement à modifier et surtout des dizaines d’heures pour revenir à un niveau de job acceptable. Car au niveau 1, un viking tapera un petit hit pour très peu de dégâts même si le personnage est de niveau 60. Autant dire que j’ai pas été très chaud à l‘idée de changer de job pour les meilleurs juste avant le boss de fin…


Ta gueule papi, je veux rester avec ma môman!

Mais voilà, comme je le disais non sans raison, je suis un puriste, et j’ai littéralement craqué. Car j’avais l’impression de me bercer dans une aventure qui me rappelait des relents de FF9, mais alors un peu cheap je concède. J’ai aimé voyager dans cet univers très sympathique qui nous offre plein de vaisseaux pour s’envoler dans les airs, des zones secrètes, des monstres mythiques, des armes épiques et de la bonne humeur, car les héros racontent quand même des salades.

FF3 est le produit d’un double mensonge : ceux qui veulent goûter à un épisode fondateur de la saga verront qu’il n’a plus grand chose à voir alors que ceux qui désirent juste une nouvelle aventure auront droit à une difficulté souvent agaçante et surtout à un concept dépassé. Tant qu’à faire un remake à 80%, pourquoi ne pas nous offrir un épisode inédit sur DS avec un scénario véritable ? Ou alors, serait-ce trop cheap, entre deux FF chiffrés 12 et 13 monstrueusement beaux, un nouvel épisode de la saga sur une console portable aux capacités encore assez modestes ? En attendant Dragon Quest n’a pas hésité à y concevoir son neuvième.

Advertisements

5 réflexions sur “FF3 : mensonge sur la marchandise ?

  1. Pas du tout aimé cet opus DS . Il possède tout ce qui m’agace dans un RPG : des personnages et un scenar minimaliste, une difficulté mal dosée et surtout des combats tellement mous qu’ils en deviennent rapidement insupportables.

    J’ai quand même réussi à aller jusqu’au bout, mais je suis pas près de toucher au remake du IV qui à l’air d’avoir les mêmes problèmes (en tout cas pour les combats)

  2. Peut-être a-t-il gardé la difficulté originale du jeu mais j’aimerai bien goûter à nouveau à une version refaite en 3D de la quête de Cécil. Le scénario était beaucoup plus fouillé. C’est pas ma priorité mais j’y songe quand même.

    P.S : t’es plus fan de Lezard Valeth ? Original le pseudo =)

  3. Si toujours, mais j’ai du faire une erreur quelque part, enfin maintenant que j’ai celui-la je vais pas rechanger.
    Par contre pas vraiment original, c’est juste le pseudo d’un perso, mais que tu ne le saches pas m’indique que t’as pas regardé Gintama ce qui est limite un blasphème. :<

  4.  » pourquoi ne pas nous offrir un épisode inédit sur DS avec un scénario véritable ? »

    bah alors ? c’est une habitude ici de zapper les jeux DS ? et le Four Heroes of Light qui sort bientôt, il compte pour du beurre ? :p

    Sinon, FF3, je l’avais fait à l’époque en émulation (le seul en version Nes que j’ai fini) et là, je viens tout juste d’attaquer la version DS. C’est vrai qu’il a l’air dur et qu’il va falloir faire pas mal de level-up, mais comme j’ai de très bons souvenirs de l’original, je reste confiant ! Par contre, concernant la difficulté des premiers FF, moi, c’est le 2 qui m’a posé le plus de problème. Le pire étant que je suis arrivé, sur GBA, au boss de fin, mais avec une équipe beaucoup trop faible, et impossible de le finir. Dommage, c’est le seul qui me manque dans les FF chiffrés (hors FF11 à cause du online, et le 13 parce que pas la bonne TV)

    Par contre, comme pour la sortie du 3, ils avaient fait de jolies figurines, et idem pour le 4, j’aurai bien aimé qu’ils fassent de même pour le 5 et surtout pour le 6 (mais je continue à espérer un remake du 6, remis au goût du jour et en HD, un jour !)

  5. Lezard -> J’ai remis ton pseudo en place, je vois pas où est ton problème m’enfin ^^’ Sinon Gintama, c’est dans mes plans depuis que Katua a présenté la série. Quand j’en aurai fini avec les séries du printemps peut-être.

    Matt -> Pourquoi ils l’ont pas intitulé XIV celui-là? Et ce titre? Ça me rappelle un concept d’une autre époque :p
    M’incline bien bas devant un rescapé du 3 sur NES…
    Ça fait tellement longtemps que j’ai joué au 2 sur PSX que j’en ai vraiment plus aucun souvenir. Mais je me souviens que le pack « FF Origins » m’avait posé pas mal de pépins. Je suis sûr en revanche d’avoir été au bout.
    Et pareil, les numéros 11 et 13 manqueront éternellement à mon tableau de chasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s