Minarets et fraude fiscale

Bonsoir,

Citron-Fraise a un an. Je m’en fiche autant que vous. Alors passons. On parle beaucoup de Blogchan… Certains sont pas contents. Je sais pas trop pourquoi. J’assure niveau crédibilité.  Moi les « wall of text »… Fallait juste une accroche à mon billet. Reprenons. Citron-Fraise a un an. Mais je ne suis pas là pour parler du blog. Enfin si. Et en fait pas vraiment.

En fait je voulais parler malaise. Je ne sais plus quoi écrire. Ni où. On regarde des animes. On a envie de parler. Pourquoi ? Pour la gloire ? Pourquoi regarder des animes ? Pour la gloire ? Hum, passons. Tout ça pour de la pub. Mais je parlais de Blogchan. J’aime beaucoup Blogchan. J’ai appris sur un forum que j’étais dessus. Cinq jours après la naissance du blog. Chouette. Mais c’est quoi Blogchan ? Le comble c’est que j’en savais rien.

Et on parlait de PASSION. Avec majuscules, comme dans les vieilles classes de dactylographie. Encore un wall. J’ai parcouru en diagonale l’autre jour. On veut des blogs. Mon premier billet quelques mois après. Devaient être contents. Bien malgré moi. Imaginez il y a un an, je pensais qu’un blog de mangas, ce serait une révolution.

Et Blogchan. Je suis curieux : j’ai lu les infos. « blogs français de qualité autour du monde l’animation » … « articles susceptibles d’intéresser des gens hors du cercle des amis proches » … Un seul billet et un blog « de qualité ». La consécration, la gloire. Pourtant il parlait pas de Kodocha. Et après ça je savais déjà plus trop quoi faire de mon blog. On vous met dans un panier. Vous prenez l’odeur des crabes à côté. C’est prouvé. Ils parlent de jeunesse hitlérblogchanienne. Enfin pas exactement. T’es dedans ? Comme le pape ?

Reprenons. Pourquoi j’ai commencé à rédiger ce billet… Pour la gloire ? Ah mais je parlais d’un malaise. Je ne sais plus à quoi je pensais. Ou plutôt si, ça me revient : j’ai plus envie d’écrire. La belle affaire. Un petit blog de moins, personne ne remarquera. Enfin j’ai plus envie de mettre de cravate plutôt. Une cravate c’est joli mais ça serre trop. Ça fait plaisir aux gens mais ça alimente le masochisme. Et ça faut pas.

Au fond écrire c’est bien. Encore faut-il savoir de quoi parler. Enfin le problème n’est pas : on parle de manga. Entre autres. Parce qu’on aime ça. Pour la gloire. La gloire de dire ce que je pense des petits dessins animés qui passent au Japon. Faut pas trop dire ce qu’on pense. On en fusille pour moins que ça. Surtout à propos des petits dessins animés. C’est sérieux. La liberté d’expression, ça passe. Faut juste penser comme tout le monde. Sinon du délire. Incontrôlé. Pathologique.

Je parlais de Blogchan. J’aime bien Blogchan. Ca m’a rapporté un paquet de visites ce truc. Toujours très polis les messieurs. Même si le plus souvent on est à côté de la plaque. Parce que c’est comme ça. Plein de choses à redire. Mais il trouve pas ses mots. Pas de « Master of Japanimation » en poche. Je me prends pas la tête dessus. Pourtant tout ramène à Balzac. Subtil. Je dis juste ce que j’en pense. Les animes, c’est bien. Vous l’avez compris. Ça permet de déconnecter. Un petit coup avant de dormir. De quoi ? Pour faire des rêves idiots emplis de figures. Moe. Ça ne s’étudie pas ça se ressent.

Vous avez sûrement saisi l’intérêt du billet. Moi pas encore. C’est pas un chant du cygne. Rassurez-vous. Pas tout à fait. Je parlais d’un malaise. Lié au blogging. Et un peu de flemme aussi. Plus de flemme peut-être. Pourquoi j’ai ouvert un blog ? Pour mettre des images. Sur ce que je dis. C’est toujours joli. Car parler où ? Twitter c’est moins évident. Enfin j’en sais rien j’ai jamais essayé. Twitter, irc et compagnie… C’est rapprocher un peu trop les doigts qui tapent sur un clavier. Les forums c’est has been. J’ignore ce que ça veut dire. L’autre il parle de Nyan Koi. Je m’en fiche moi. Il me saoule. Personne veut parler d’Aoi Bungaku. Je suis tout triste. Ah si quelqu’un ? Plus tard peut-être ? Bon.

Je pourrais ouvrir un journal intime. Avec de la colle et des ciseaux. Au lieu de mettre « bébé 2 mois » j’écrirai « Aoi Bungaku épisode 9 ». Mais le papier c’est cher. Les albums encore plus. Finalement le net c’est pas si bête. Il y aurait encore word. J’ai l’illumination. Un journal intime sur un fichier word. Mais c’est pour les filles. Alors un truc style « viewing journal ». Ah ? Mais…

Je parlais des messieurs très polis tout à l’heure. Ils ont foutu un pavé dans mon commerce l’an dernier. Pas qu’ils avaient tort. C’est du résumé. C’est du spoil à gratter. C’est caca. Ceux qui ont peur d’en savoir trop. Ceux qui ont déjà vu et voilà tout. C’est du passé. Gunbuster aussi. Et faut être original. Participatif. Enrichissant. Stylé. Sinon c’est fichu. De toute façon tout le monde s’en fiche. Et il y a plein de gens qui parlent autrement qui en font autant. Tant pis. Je parlerai seul. Au milieu du désert. L’animation enrichit. Mon ego s’en trouve conforté. Mon QI aussi. C’est connu. C’est le but.

On s’en fiche des animes. On veut des « mere de famille apprend a sa fille a bai », « elle me banle en classe », « doujins a caractere homosexuel lesbien », « scene de torture », « lesbienne pension jeune fille », « jeux travestis de roles sexuels », « je voudrait voir des lesbienes sans donn ». Sur la semaine écoulée. Je leur en donne. Pas de quoi. Ça fera du hit.

Je vais faire ça. Je sors un album. J’imprime un screen. Je découpe, je colle. Je mets des étoiles dessous. Et un avis. Un troll bête et méchant ? C’est la mode. Ça fait réagir. C’est bien. Mais pas trop. Trois lignes c’est bien. C’est suffisant. L’histoire on s’en fout. Résumer c’est chiant, inutile. Surtout quand on a rien compris. De toute façon pas la peine de lire. Le lecteur il est intelligent. Il regarde la note et il sait que j’ai aimé. Ou pas. Et il s’en va. S’il est venu.

Ah mais je parlais d’un fichier word. Au feu l’album. Mais… Et la gloire ? Je veux être célèbre. Avoir mes fanboys. Même si je préfèrerais des fangirls. Qu’ils me filent du fric. Au noir. Qu’ils me vouent un culte. Qu’ils chantent mes louanges. Pour ma petite personne, le .doc ça va pas le faire. On revient au blog. On y est. Mais pas ici. Ça ferait tache. Enfin c’est con et prétentieux ça. Je veux dire, vous comprenez. Gros blog et tout est permis.

Je parlais des messieurs polis tout à l’heure. Je les aime beaucoup. Pas envie de les traumatiser. La mauvaise herbe dans le champ, ça fait plaisir à personne. Ils appellent ça comment déjà ? C’est moche. Et personne pour arracher. Ni pour changer le favicon.Tant pis. Ou tant mieux. Suffit d’aller voir ailleurs. Un nouveau départ. Sans fermer la porte. On la jouera « slow » ici. C’est comme ça qu’ils disent. Je vais aller . Pour m’évader. Du fisc ? Je vais placer une bannière. C’est toujours chic. Mettre Yoko, c’est mal vu. Sectaire. Un truc tendance. C’est mieux. Sans chercher trop loin. Découpé à la ramasse. Pis envoyer la sauce. Sans forcer. Sans goûter. Pas plus de cinq minutes. Sinon ça caille. Dans l’intimité. Comme un muezzin.  C’est plus sûr.

Pourquoi j’écris tout ça ? J’avais une raison. J’ai oublié. C’est peut-être fait. Peut-être pas. Tout est clair. J’en doute pas. Maintenant il faut des images. Des nanas en bikinis ? Faut savoir contenter ceux qui fermeront au bout de vingt secondes. J’ai quelques trucs sur mon PC. Ça peut le faire. Ils trouveront original. Sait-on jamais ? Pas trop hard quand même. Pour les plus petits. Si je taguais le billet X ? Y’a de l’idée.

Bonne nuit.

12 réflexions au sujet de « Minarets et fraude fiscale »

  1. Pourquoi toujours se comparer aux blogs les plus plébiscités, n’est-il pas plus intéressant de suivre son propre bout de chemin indépendamment des autres ? J’espère sincèrement que tu trouveras ton équilibre, Sirius :)

  2. Hum, t’es quand même bien partit en couille là. Dommage que tu ne veuilles plus écrire même si je comprends, j’aime bien ton blog, je suivrais donc le suivant même si je ne suis pas adepte du concept un épisode, un article. La cravate, t’es malheureusement obligé de l’avoir, le truc c’est d’en être quelque peu indifférent.

    Ah oui, aussi : Je pourrais ouvrir un journal intime. Avec de la colle et des ciseaux. Au lieu de mettre « bébé 2 mois » j’écrirai « Aoi Bungaku épisode 9 ».
    Tu m’as tué à ce moment, bien joué.

  3. Texte. Sympa. Hein. Mais. Trop. Rigolo. Pour. Faire. Sérieux.

    Cool story godwinesque en tout cas. Bonne chance dans un autre fleuve.

  4. Moi aussi il m’arrive de me poser des questions par rapport à mon blog. Est-ce que ça plait ? Est-ce que… ? Et puis finalement, je crois qu’il vaut mieux laisser tomber, car quoique tu fasses, il y aura toujours des gens pour te critiquer.
    Alors fais ce qui te plait, écris ce qui te passe par la tête (cette fois là, c’était balèze), et surtout fais toi plaisir. On n’est pas là pour rentrer dans le moule. En tout cas, pas moi. :D

  5. Être, ou ne pas être, c’est là la question.
    Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
    la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
    ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
    et à l’arrêter par une révolte? Mourir…, dormir,
    rien de plus… et dire que par ce sommeil
    nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles
    qui sont le legs de la chair: c’est là un dénouement
    qu’on doit souhaiter avec ferveur. Mourir…, dormir,
    dormir ! peut-être rêver ! Oui, là est l’embarras. […]

  6. Haha j’adore, je ne tiens pas de blog même si l’envie ne manque pas mais je comprends tout à fait ce malaise que tu ressens, continue ton petit bonhomme de chemin pour le plaisir du partage et pour le tien, ainsi que le mien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s