Mirai Nikki T4 – Amis?

S’il en est un parmi mes mangas en cours qui me laisse vraiment perplexe, c’est sans aucun doute Mirai Nikki. Le dernier volume publié chez Sakka ne fait qu’appuyer un peu plus mes craintes. Notre grand et vaillant héros, je nomme le très célèbre et viril Yukiteru, est très enthousiaste à l’idée de changer d’école (l’ancienne a été le théâtre d’une bataille explosive contre la numéro 9). Ça va peut-être lui permettre de se faire enfin des amis. C’est sûr que quand la seule fille qu’on fréquente cache des cadavres décomposés chez elle, les relations laissent à désirer…

Yuno ne voit pas d’un bon œil les efforts de Yukki : quel besoin a-t-il d’avoir des amis alors qu’il l’a elle, l’assassin psychopathe qui ne souhaite que passer le restant de ses jours en sa compagnie ? Qu’importe, les souhaits du jeune homme sont exaucés : à peine fait-il la connaissance de ses nouveaux camarades qu’une sympathique jeune fille, Hinato, affirme être son amie. De quoi avoir les larmes aux yeux à ne pas pouvoir s’empêcher de tomber par mégarde en se tenant au pantalon de la demoiselle. Le détective en herbe Akisé est lui aussi comme par miracle devenu ami de Yukiteru et semble apparemment gay. Un rival se profile pour Yuno, elle doit plus se sentir aller l’hystérique. Les couteaux seront-ils de rigueur ?

C’est alors qu’une sombre affaire de chiens mangeurs d’homme se profile à l’horizon. Le clou du spectacle : un jeu de hasard qui oppose le dresseur de chiens et le désormais détective Akisé. Ce petit jeu est vraiment long et fastidieux et même s’il inclut évidemment l’utilisation des chronographes, il ne réussit pas pour autant à passionner. Du suspens à couper le souffle, des duels à perdre haleine, des personnages toujours aussi profonds et réalistes, Mirai Nikki devient petit à petit une œuvre culte. Plus sérieusement, j’aurais lâché l’affaire depuis longue date si le manga ne présentait pas l’héroïne la plus délurée qui soit. Certes, j’apprécie beaucoup le trait du dessinateur, le concept est assez original, la folie malsaine : c’est mon dada mais c’est loin de suffire.

J’aime cette sueur qui inonde les visages dès que les personnages sont en difficulté, ces yeux qui s’agrandissent démesurément et regardent dans le vide. Et que dire des larmes tout ce qu’il y a de plus viriles de Yukiteru? Blague à part, c’est la façon surréaliste dont l’auteur dessine les troubles psychologiques des personnages qui parvient à m’accrocher. Graphiquement, Mirai Nikki reste un manga très frais.

Dit avec le sourire, que répondre à cela?

Mais si Yuno n’était pas là pour éventrer une des nouvelles « amies » de Yukki avec son cutter, n’avait pas menacé le dresseur de chien pour empêcher les germes de l’amour de naître entre son futur promis et cette vipère avant de déclencher chez Yukki une déclaration des plus virile (et irréfléchie), je me serai ennuyé ferme. Une chose semble évidente en lisant l’œuvre de Sakae Esuno : on raffole des demoiselles psychopathes, meurtrières, dérangées, impulsives, affectives, émotionnelles, obnubilées et impossibles à cerner.

Mais que vaudrait Mirai Nikki sans sa yandere ?

Advertisements

5 réflexions sur “Mirai Nikki T4 – Amis?

  1. Arrêtes de publier des articles comme ça, j’aimerais diminuer mes achats en manga (en plus, je n’ai même plus de place sur mes étagères).
    En tous cas, cool de voir que tu publies toujours autant sur ton blog ! ; )

  2. Ouais ma biblio commence aussi à déborder. Faudra voir à descendre mes BD Franco-belges à la cave ^^ » Dans le cas de Mirai Nikki, ce serait pas vraiment un investissement recommandé comme tu peux le lire, sauf si t’es accro des yandere =)

  3. Mouais, Mirai Nikki, bonne idée de départ mais qui c’est vite essoufflé. Un manga finalement decevant et qui ne sait plus quoi inventer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s