Densha Otoko – le manga d’Hidenori Hara

La licence, l’histoire

Densha Otoko (L’Homme du Train) est une licence surtout connue pour sa série live, une comédie romantique en 12 épisodes parues en 2005. Des 4 mangas inspirés de l’histoire, on s’intéressera ici à celui d’Hidenori Hara.

L’intrigue serait inspirée de la réalité, d’une discussion sur 2channel, forum japonais ultra-généraliste qui est un des plus grands au monde, durant laquelle on pouvait assister le véritable Densha. C’est en tout cas ce qu’attestent les producteurs, désirant peut-être faire ainsi la promotion de leur série?

densha-2La série live. Avouez qu’il est difficile de rester de marbre devant le charme de l’actrice. Et quand on pense qu’elle ne mérite pas mieux qu’un pauvre geek minable…

On a un gars et une fille. Le type appelons-le « Densha » en regard à son héroïsme dans le train et la nana s’appelera « Hermès » du nom de la luxueuse marque des tasses qu’elle lui offre.

Densha est un geek de 22 ans qui n’a jamais eu de relation avec une fille. Un jour il s’oppose à un vieux soulard qui agresse la belle Hermès dans un train. Celle-ci lui demande son adresse pour lui envoyer un cadeau en remerciement. Quelque temps après, Densha reçoit deux tasses de thé dans un coli avec une adresse et un numéro attachés. Il n’est pas insensible à ce geste et demande conseils à ses contacts sur le forum : doit-il l’appeler? doit-il l’inviter à une sortie pour la remercier? Ainsi commence une jolie petite histoire d’amour.

densha02-15-118

Les mangas

On compte 4 mangas adaptés de l’histoire de Nakano Hitori :

  • Un seinen en trois volumes par Hidenori Hara paru chez Kurokawa intitulé « L’Homme du Train ».
  • Un autre seinen en trois volumes par Wataru Watanabe paru chez Taifu Comics et intitulé « Le Garçon du Train » (c’est subtil).
  • Un shonen en trois volumes (décidément…) par Daisuke Doke paru chez le même éditeur : « Le Garçon du Train, Sois fort, Garçon ! »
  • Un shojo one-shot par Michiko Ocha.

14051 5240

On sent la volonté d’exploiter la licence et de présenter l’œuvre à tous les publics. Les deux seinens diffèrent essentiellement par le dessin à première vue. Je trouve celui d’Hidenori Hara beaucoup plus stylé et original mais je ne peux pousser plus loin la comparaison : je n’ai pas lu le second.

Critique de l’adaptation d’Hidenori Hara

densha01-08-160Le manga d’Hidenori Hara se démarque par un style très particulier. C’est un des seuls mangas connu de l’auteur et pourtant on sent un savoir faire et un dessin abouti. C’est en particulier le cas du design des personnages qui présentent des yeux ovales et gigantesques, un front exagéré et une corpulence rachitique. Cela permet de donner à tous les protagonistes une personnalité marquée (c’est pas donné à tous les mangas où parfois il est difficile de les distinguer.) Les planches sont agencées à merveille. On tient ici un artiste qui a du style.

densha02-14-099

L’histoire paraît basique mais présente un intérêt certain. La vie sur le net et la situation des jeunes hommes d’âge adulte, puceaux, introvertis, et asociaux sont des éléments toujours plus importants de nos jours. Une belle dose de tranche de vie. Le manga peut faire penser à NHK mais est à mon sens plus réaliste mais aussi plus sobre et moins déjanté.

Densha recherche du soutien sur le chan. Ce qui me dérange c’est qu’il déballe inlassablement sa vie privée et qu’il se fie aveuglement aux conseils des visiteurs. Comme s’il était lui-même dépourvu de toute intelligence, de toute prise de responsabilité. L’auteur représente la réaction des participants au chat de manière exagérée : on voit parfois des gens taper sur leur ordi comme un tambour en s’extasiant au sujet de la situation de Densha.

Comment peut-on être à ce point excité par la vie romantique d’un personnage qui pourrait s’avérer au final être totalement fictif? Peut-être parce que son histoire s’avère au final banale mais furieusement réelle. La relation platonique entre les deux personnages ne peut s’avérer que réaliste  : Densha n’ose se déclarer mais se bat pour son amour et Hermès essaye de l’orienter. Deux personnages qui vivent l’un pour l’autre à travers des repas, des conversations téléphoniques et des mails sans oser faire le premier pas.

densha01-08-167

L’histoire prétend aussi être une sorte de manuel pour les jeunes hommes coincés. On a parfois le sentiment qu’elle fait la promotion du chan comme étant un endroit où chacun peut partager ses problèmes et obtient assistance. Le gros problème c’est que l’idée favorise la discussion anonyme  à travers le net au détriment du véritable contact humain. Le fait que Densha partage sa relation sur le chan est déjà une trahison à l’égard de Hermès car on n’assiste souvent pas en direct à ses rendez-vous mais au travers de son récit sur le chan.

densha02-11-042-043

Reste une comédie romantique qui plaira à tous ceux qui demeurent « fleur bleue » et ne sont pas repoussés par le dessin. Une histoire d’otake qui plaira aux amateurs célibataires du genre mais qui risque de leur laisser de faux espoirs :p

Advertisements

7 réflexions sur “Densha Otoko – le manga d’Hidenori Hara

  1. Hara déchire. Oui, j’aime bien les commentaires construits et réfléchis.
    En tout cas, je me suis direct acheté Regatta après l’avoir découvert.

  2. J’ai regardé le drama de Densha Otoko en stream (les DVD sont introuvable en subbé…), la qualité générale et le scénario sont plutot bien ficelé mais si l’on est pas dans le cas du héro, il est tres tres dur de s’attacher aux personnages XD

  3. Surtout quand on voit la nana qu’il se paie : dur de ne pas lui souhaiter un malheur :p Tiens je connaissais pas cet autre manga de l’auteur. J’y jetterai un coup d’œil.

  4. Il a l’air intéressant celui-là. « Une jeune fille, véritable souffre-douleur, de son école reprend en main le clan Yakuza de son père.  »
    Comme j’aime le style de l’auteur j’essayerai =)
    (Sur la BDD de MAL il y a seulement Densha, pas trop une référence niveau manga ^^ »)

  5. J’ai bien aimé G Gokudo girl. C’est assez frais et punchy malgré les nanas à poil ^^’
    De toute façon, je suis faible devant les animaux trop cute de Hara. Il leur fait toujours des visages si craquant que je suis incapable de leur résister. ^^

    Regatta, c’est assez inégal, mais ça m’a laissé un bon souvenir, pour un manga de sport :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s